Artisanat : Julien Guyard d’Atlante Props, bientôt au cinéma ?

Julien Guyard est plasticien effets spéciaux, il fabrique et restaure des costumes, des objets et des décors à thèmes cinématographiques.

Depuis le 1e février 2021, Julien a installé son atelier à la pépinière du Val de Somme à Villers-Bretonneux. Un déménagement qui en appelle un autre, car depuis plusieurs mois son talent est convoité par les studios américains. Des opportunités auquel il a dû renoncer pour le moment, la faute à un certain virus.

Alors pendant ce temps, Julien s’adonne à sa première passion : Stargate. Fan absolu de cette univers de science-fiction, il a lancé son entreprise Atlante Props en fabriquant des répliques d’objets iconiques de la série. « Dans ma vie d’adulte quand j’ai commencé à avoir des sous, j’ai acheté des petites répliques et je n’étais pas tout à fait satisfait. Je me suis dit « tiens je vais essayer moi-même» et j’ai commencé sur ma table de salon avec un petit moule. » raconte Julien. La première de ses reproductions est un petit cristal de Dial-Home-Device (DHD), l’appareil qui permet d’ouvrir la porte des étoiles dans Stargate.

Depuis, sa collection de props, qui signifie « accessoires » en anglais, n’en finit plus de grossir au fil des ans. On y trouve justement l’un des trois DHD utilisés dans la série, un zat, l’une des armes, ou encore le casque de Râ. À chaque objet son lot d’histoires, qu’il soit glané lors d’une vente aux enchères ou par des rencontres heureuses. Julien ne se limite plus à sa série de cœur et collectionne des accessoires d’autres univers cinématographiques, comme la hache de Vartox de la série Supergirl pour lequel il a crée un présentoir.

Le fameux DHD qui permet d’ouvrir les portes vers les différents mondes de Stargate
Le casque de Râ, l’un des personnages emblématiques de la série

D’abord un hobby, c’est au retour d’un voyage au Canada en 2016, que Julien professionnalisera son activité. Les étoiles s’alignent lorsqu’il visite les studios de la série à Vancouver  » J’étais avec un ami, qui était venu avec ses objets, or ils se sont cassés pendant le transport et à l’hôtel, il voulait que je les restaure. Je lui dis « ce n’est pas possible, par contre il faut que tu fasses ça, ça et ça… » Quand on a été au studio qui a travaillé sur Stargate, la personne qui gère le studio, qui a 15 ans d’expérience lui a dit mot pour mot ce que je lui avais dit, ça a tilté dans ma tête, je me suis dit qu’il fallait que je fasse quelque chose. » Un an plus tard et après avoir étoffé ses compétences en suivant des formations en ligne, Julien quitte son job de réceptionniste en hôtellerie pour lancer son entreprise : Atlante Props.

Les sept symboles seront enclenchés… voyagez !!

Les stands utilisés pour les conventions

Julien loue les décors de Stargate qu’il a crée à des conventions. La salle d’exposition qu’il a imaginé occupe 40 m² au sol et les visiteurs peuvent interagir avec une partie du décor. Une activité stoppée par la situation sanitaire, alors Julien réalise ou restaure des répliques d’accessoires pour des collectionneurs. La qualité de ses répliques est telle, que certaines valent plusieurs milliers d’euros. Toujours à la recherche de nouvelles techniques ou de nouvelles matières, Julien expérimente avec ses voisins de la pépinière Serge Djelloul et David Suon. Désormais reconnu dans ce milieu très anglophone, Julien attend patiemment de pouvoir partir à l’étranger pour travailler comme studio maker pour des productions américaines. Les décors et les accessoires qu’il créera ne seront alors pas des répliques, mais bien des originaux.

Julien Benesteau

Crédit photos : Léandre Leber

!Signaler

Envoyer un message