Dicila 6 artiste mikael coadou kevin devigne 15

Mikael Coadou, bédéaste canal historique

Le 09/12/2022 0

Dans Artiste

Mikael Coadou nous reçoit chez lui, quelque part en bordure du quartier Saint-Pierre. Sur les murs, une affiche de la série Vikings de Netflix fait face à celle de No Time To Die, dernier James Bond en date. La grande bibliothèque déborde de BD et on se laisse distraire par quelques planches originales encadrées. Au quotidien, Mikael Coadou est professeur de français, latin, grec au collège de Moreuil. D’ici quelques semaines, il entrera officiellement dans le club des scénaristes de BD publiés.

« Je suis avant tout un amoureux de BD. Un jour on m’a dit “ Pourquoi tu n’en ferais pas une ? ” J’ai pris ça comme un challenge. » À la recherche d’un thème à traiter, Mikael, passionné par l’Antiquité, se souvient d’un travail d’écriture sur la guerre de Troie réalisé avec ses élèves quelques années plus tôt. Wiloucha est née. Enfin presque...


Avec l’enthousiasme qui le caractérise, Mikael, son manuscrit à peine achevé, entame le tour des éditeurs. Et prend alors conscience qu’un scénariste est un artiste qui ne peut pas exister seul. « Je n’avais pas les codes. La bande dessinée c’est un art qui se pratique à plusieurs, avec un dessinateur pour commencer. Un coloriste souvent aussi. Puis un éditeur. » Pour le moment, Mikael n’a rien de tout ça. « Je n’arrivais pas à trouver de dessinateur intéressé par un projet autour de Troie. Je me suis dit alors que le salut se trouvait du côté des écoles de dessin. J’ai choisi l’école Émile Cohl à Lyon et j’ai commencé à éplucher les travaux de fin d’études des étudiants. 

Il repère alors Benjamin Blasco-Martinez et son adaptation en BD d’un roman western. Séduit par la force de son trait, Mikael le contacte au culot, un dimanche, un mail puis un coup de fil. « Ça a marché tout de suite. La barbarie, la violence gratuite, ça lui évoquait son grand-père tué lors du retrait des troupes allemandes d’Auvergne. » 

La collaboration débute. Mikael prépare une volumineuse documentation sur les Troyens, les Grecs et... les Hittites. « En échangeant avec Benjamin, on est tombé sur un traité d’alliance entre les Troyens et les Hittites. C’est devenu une histoire dans l’histoire. »

 

Wiloucha finalcomplete 8 scaled 1

Extrait de la BD de Mikael Coadou "Wiloucha"
Sortie Janvier 2023

"Moi la BD ça me rend heureux"

Vignette site web

Wiloucha, c’est le récit des dernières 24 heures de Troie, attaquée par les Grecs. « Je voulais que ce soit le plus historique et fidèle possible. Mais pour que ça marche, il faut des complots, des trahisons, des meurtres et du sexe! Aristarque, seul personnage fictif, nommé en clin d'œil au héros de Marvel Tony Stark, aura ainsi une liaison avec Cassandre, la fille du roi troyen. »

La suite de l’histoire c’est la rencontre avec l’éditeur rouennais Petit à Petit. L’artiste à deux têtes en accueille une troisième, qui donne la dernière impulsion à la BD. Les étapes s’empilent et s’enchaînent : le storyboard, un premier crayonné, puis un autre sur tablette, l’encrage et la mise en couleur, le choix du titre final, la conception de la couverture, la préparation de la vente et de la communication. Le résultat est une aventure rythmée et intense au dessin flamboyant qui sortira mi-janvier 2023.

« Wiloucha, ça représente six années entre les prémices et la publication. C’est long mais la BD ça me rend heureux. C’est ma bulle d’exfiltration du réel. J’ai un nouveau projet déjà bien avancé, historique encore, une sorte de Seven qui se passera à Rome. » L’enthousiasme en étendard, Mikael s’est déjà mis à la recherche de sa nouvelle moitié artistique.
 

Wiloucha
(sortie en librairie - janvier 2023)

Scénario : Mikael Coadou
Dessin : Benjamin Blasco-Martinez
Couleur : Emilie Beaud
Editions : Petit à petit - www.petitapetit.fr

1270 av. J.-C. Le roi des Hittites, Hattusili III, fait régner la terreur dans sa capitale Hattusa. Pendant ce temps, sur la plage de Troie, Agamemnon cherche toujours un stratagème pour pénétrer les remparts de la cité mythique, après dix années de guerre. Le roi Priam, prêt à défendre Troie coûte que coûte, appelle désespérément à l’aide son allié Hattusili. Celui-ci répondra-t-il à l’appel ? Ou laissera-t-il les Grecs et les Troyens s’entretuer ? Sa décision pourrait bien renverser le cours de l’histoire...

Rue st fuscien

Publicité

Interview : Léandre Leber
Rédaction: Vincent Trelcat
Photos: Kevin Devigne

 

Ajouter un commentaire

Anti-spam