Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0031 vas y mojo leandre leber 1

Souffle de la Terre : Madeline Duriez donne un souffle de vie aux costumes

Le 29/07/2022 0

Dans Tourisme

Deux ans que les habitués du rendez-vous nocturne son et lumière d’Ailly-Sur-Noye attendent son grand retour. Le Souffle de la Terre revient cette année avec des nouveautés, notamment la mise à l’honneur des 800 ans de la cathédrale d’Amiens. Zoom sur l’une des travailleuses de l’ombre du show : la costumière Madeline Duriez. 

Après deux années d’absence liées à la pandémie, le Souffle de la Terre est de retour pour sa 35eme édition. L'événement profite de l’engagement de 800 bénévoles assurant le bon déroulement du spectacle qui explore 20 000 ans d’histoire de la Picardie, du paléolithique aux débuts de la Seconde Guerre mondiale. Décors, comédiens, pyrotechnie, musiques et costumes sont réunis pour faire vivre aux spectateurs 95 minutes immersives et inoubliables. La popularité du Souffle de la Terre doit beaucoup à la qualité de ses plus de 3500 costumes confectionnés par les mains habiles de la couturière Madeline Duriez et ses assistantes. 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0008 vas y mojo leandre leber
Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0001 vas y mojo leandre leber

Un dédale de costumes

Isabelle Ducoroy, coordinatrice de l'événement, nous emmène dans les coulisses du spectacle, dans la salle des costumes. Un immense espace où les peaux de bêtes préhistoriques côtoient les vêtements typiques des années folles et les soutanes de prêtres du Moyen-Age. Cette année, de nouvelles tenues ont fait leur entrée dans cette pièce. “Nous avons mis un point d’honneur à célébrer les 800 ans de la cathédrale, c’est une nouveauté de cette édition.” précise la coordinatrice. Les costumes des saints trônant sur la façade de l’édifice amiénois sont donc au rendez-vous ainsi que les gargouilles. “On va retrouver Saint-Honoré, Saint-Acheul, Saint-Jacques, Saint-Firmin… Et également les statues aux têtes coupées." Ces têtes faites de papier mâché, à l’instar des statues d’enfants de la cathédrale, sont bluffantes, l’illusion de la pierre est parfaite. 

 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0022 vas y mojo leandre leber
Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0004 vas y mojo leandre leber

Ces dédales de tissus et d’accessoires en tout genre seraient bien vides sans les talents de la couturière de l’association “Les spectacles d’Ailly-sur-Noye” : Madeline Duriez.  

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0081 vas y mojo leandre leber

Une couturière passionnée

A notre arrivée dans son atelier, Madeline est en pleine confection de la manche de l’architecte de Notre-Dame d’Amiens : Robert de Luzarches. Avec son ton atypique et décalé, la couturière arrivée en 2007 au sein de l’association nous livre son parcours. “J’ai obtenu un bac arts appliqués puis j’ai enchaîné avec un BTS en modélisme industriel. J’ai fait une troisième année d'étude sup’, c’est là que j'ai commencé à faire du costume à travers un stage chez une costumière. Après mes études, je suis devenue modéliste industriel. Je faisais du vêtement hospitalier, j’ai aussi fait du vêtement de travail à Querrieu. Je me suis retrouvée un an au chômage. Durant cette période j’ai rencontré quelqu’un qui m’a fait savoir que la couturière du son et lumière (NDLR : Le Souffle de la Terre) s’en allait, donc je me suis incrustée !” sourit-elle. 

 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0040 vas y mojo leandre leber

Depuis 2007, la Samarienne en a vu passer des étoffes et des bouts de tissus... Une véritable passion pour laquelle elle ne renoncerait pour rien au monde. “Je ne conçois pas qu’on fasse ce travail si on ne l’aime pas. En ce moment je ne compte pas mes heures et ça ne me déplait pas !”. Jongler avec 20 000 ans d’histoire demande au cerveau et aux mains, une certaine agilité. “Le fait de ne pas avoir eu de réelle formation “costumière” au départ m’a permis d'être moins formatée, moins coincée sur une manière de faire. Ici, il faut tout le temps trouver des solutions, pouvoir composer avec ce qu’on a.” Les matériaux utilisés pour la fabrication des costumes viennent essentiellement de dons et de récupérations. “Les gens nous déposent des choses et on brode avec ça, c’est le cas de le dire !  C’est ça aussi qui est rigolo : de réussir à créer des vêtements les plus proches possible historiquement mais avec trois fois rien !” note-t-elle. 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0100 vas y mojo leandre leber

Dans une pièce annexe, la couturière nous présente ses masques de gargouilles, confectionnés pour la nouvelle scène de la cathédrale, avec une fierté presque juvénile. “Ç​​​​a c’est Birdy et Quetzalcoatl ! J’ai fait ces masques à l’aide de bidons de 5L d’eau déminéralisée.” Non loin de là trône un masque de loup, dont les yeux sont composés d’emballages de bonbons “que j’ai dû manger par la suite !” glisse-t-elle. Madeline, une véritable as de la débrouille. 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0110 vas y mojo leandre leber

La créatrice est épaulée par une trentaine de couturières assistantes. “Je travaille avec des bénévoles. Moi je prépare, je dessine, je coupe tout, je fais les recherches, j'élabore le patronage, je cherche les tissus, les formes… Puis je donne tout aux filles et elles assemblent les costumes. Heureusement qu'elles sont là sinon ce serait très compliqué !” souligne t-elle. Les modèles qu’elle utilise pour ses créations sont dessinés par ses soins. Son coup de crayon est remarquable, pas surprenant quand on sait que le dessin est une autre de ses passions. 

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0064 vas y mojo leandre leber
Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0105 vas y mojo leandre leber

Un travail d'historienne

Sur une grande table de couture de l’atelier repose l’ébauche de la tunique d’Evrard de Fouilloy, évêque qui a lancé la construction du joyau de la cité picarde. Pour atteindre un résultat proche de la réalité, Madeline se doit de changer quelquefois sa casquette de couturière pour celle d’historienne. “Pour ce costume, j’ai dû me lancer dans des recherches. Je me suis rapproché d’une historienne du costume qui m’a expliqué : c’est tel tissu,  telle couleur, telle forme…” Ce cas n’est pas une exception. Pour de nombreuses tenues, l’étape de recherche historique précède celle de la confection, en témoignent les livres d’histoires qui jonchent l’atelier de l’artiste.

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0120 vas y mojo leandre leber
Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0002 vas y mojo leandre leber

Pour sa 35eme édition, le Souffle de la Terre voit toujours plus grand ! Tant par sa mise en scène époustouflante que par l’ambition de ses décors, de sa musique et de ses costumes. En plus du renouveau de la scène de la cathédrale, l'événement s’offre un escape game, proposé avant le spectacle, dans lequel vous devrez aider Martin d’Ailly à retrouver son trésor, une aventure qui s’annonce palpitante ! 

Le Souffle de la Terre : chaque vendredi et samedi du 19 août au 17 septembre 2022 à partir de 19h. 

Adresse : Espace Pierre Normand chemin d'Altforweiler, 80250 Ailly-sur-Noye

Billetterie : https://web.digitick.com/index-css5-souffleterre-pg1.html 

 

Ryad Hammoud

Reportage : Léandre Leber et Ryad Hammoud

Crédit photo : Léandre Leber

Dicila le souffle de la terre madeline duriez costumiere 0015 vas y mojo leandre leber

amiens culture tourisme souffle de la terre histoire couture couturière Madeline Duriez ailly-sur-noye son et lumière

Ajouter un commentaire

Anti-spam