Culture : Le Van Vibes, nouveau concept de Deylia

Il lui suffit d’enfiler sa casquette pour que Camille Deloison devienne Deylia. A 21 ans, la jeune chanteuse amiénoise se diversifie et lance un nouveau concept, le Van Vibes.

« Je voulais soutenir d’autres artistes à ma façon.« , voilà comment est né le concept du Van Vibes, nouveau projet de Deylia. La jeune artiste a lancé début mars ce nouveau format dans lequel elle met en valeur des artistes locaux pour les faire connaître un peu plus. « Ce n’est pas difficile de se lancer dans la musique puisque c’est une passion, mais c’est difficile d’avoir les bons contacts par contre. » décrit la chanteuse, casquette noire sur la tête, effet symbolique du personnage de Deylia. Elle qui s’est lancée en octobre dernier en sortant son premier EP, intitulé « Mise à nue », recueil de quatre titres très personnels : « Sister c’était pour ma meilleure amie, qui a toujours été là pour moi. Blackout ça parle d’une rupture amoureuse. Ebullition et Babydoll s’inspirent plutôt du confinement et de la liberté, il fallait que j’écrive dessus. La musique me permet de dire ce que je pense« .

Des inspirations et de la reconnaissance

Sa musique, Deylia est la mieux placée pour la décrire : « Je suis plutôt dans la pop acoustique. J’aime bien Angèle, j’aime bien le nouvel album de Louane, mais aussi des petits artistes sur Amiens comme Bali Dou, j’aime bien ce qu’elle fait« . Difficile pourtant d’avoir de la visibilité quand on part de rien, dans un style musical très répandu aujourd’hui. Camille a su saisir sa chance en postulant à plusieurs concours musicaux. L’été dernier, c’est avec grande surprise qu’elle découvre une vidéo de l’artiste Louane réagissant à une de ses reprises : « On n’avait pas de nouvelles de ce concours, je m’étais donc dit que je n’avais pas été prise. Un jour j’ai regardé sa story, et je vois ma tête. Sur le coup j’étais contente, et c’est vrai que ça donne de la notoriété. Quand je parle musique, on me dit « C’est cool, Louane a réagi à ton cover », ça m’apporte un peu plus de crédibilité petit à petit« .

J’ai commencé à chanter vers l’âge de 10 ans avec mon père.

Deylia
Deylia, toujours accompagnée de sa casquette noire, a été saluée par la chanteuse Louane à l’occasion d’un concours de chant.

La chanson est une vocation apparue tôt chez Camille : « J’ai commencé à chanter vers l’âge de 10 ans avec mon père. Il faisait de la guitare, et pour rigoler, je chantais avec lui. C’est vraiment un loisir avant tout. J’ai fait ma première vraie scène quand j’étais au lycée avec l’option cirque. Maintenant, j’espère avoir l’occasion d’en refaire, mais en ce moment c’est plutôt difficile » déplore Deylia, consciente que le contexte sanitaire n’aide pas à sa situation d’artiste locale. Mais d’ailleurs, d’où vient ce nom de scène ? « C’est un mix de mon nom de famille, Deloison, et du prénom de mon arrière grand-mère, Maria. Ce qui donne Deylia » nous explique l’Amiénoise. Pour l’année 2021, la chanteuse nous explique vouloir « sortir encore quelques musiques par ci par là, mais aussi développer ce côté Van Vibes. Pour le premier épisode, le plan était fixe. J’espère qu’on pourra se déplacer pour les suivants, et aller dans des endroits que l’invité aime par exemple« .

En attendant les prochains épisodes de Van Vibes, vous pouvez retrouver Deylia sur ses différents réseaux sociaux : Facebook, Instagram, YouTube.

Retrouvez les goûts et couleurs de Camille Deloison, alias Deylia, juste ici.



Arthur Lasseron

Crédit photos : Léandre Leber – Dicila.media

!Signaler

Envoyer un message