Entrepreneuriat : Kiné, pilote de ligne, et fondateur d’Amiens Cable Park : les trois vies de Matthieu Dècle.

Multitâche, Matthieu Dècle est un Amiénois de 38 ans. Il est kinésithérapeute, fondateur d’Amiens Cable Park et futur pilote de ligne. Rencontre avec cet entrepreneur.

« J’adore les gens, partager avec eux » Matthieu Dècle.

Le fondateur d’Amiens Cable Park nous explique que « Kinésithérapeute, c’est le métier que j’ai choisi car j’adore les gens, partager avec eux et apporter des solutions à des problèmes ». En effet, pour lui la santé est quelque chose qui le passionne. C’est un métier « dont on apprend tous les jours et on est heureux de pouvoir apporter cette connexion à ses patients ». La kinésithérapie étant relativement axée sur le sport, Matthieu a toujours fait de l’activité physique dans sa vie.

Une passion construite dès le plus jeune âge

Plus jeune, « j’ai baigné dans l’aéronautique tout petit, mon grand-père était pilote naviguant pendant la Seconde Guerre Mondiale. Mon père m’a bercé dans la BD, avec « Buck Danny » et « Tanguy et Laverdure ». L’aviation a donc toujours fait partie de moi » affirme l’amoureux d’aéronautique. Etant également passionné de sport, c’est le wakeboard qui va également le faire vibrer et qui va par la suite lui faire créer le Cable Park à Amiens.

« L’aviation a donc toujours fait partie de moi » Matthieu Dècle.

Et comme deux passions ne suffisaient pas, la kinésithérapie et le wakeboard, c’est vers l’aéronautique que s’est tourné notre jeune dirigeant, son troisième pêché mignon. « Lorsque j’ai eu la possibilité de voler, puisque c’est assez cher, je n’ai plus voulu redescendre et c’est devenu une vraie passion. J’adore en profiter tous les jours, quotidiennement », nous explique le pilote. L’aéronautique a donc pris le dessus sur sa vie, et il a fait de son plaisir un véritable métier.

Matthieu Dècle nous raconte la façon dont il gère ses trois activités. Il effectue des allers-retours entre Tours, pour son cursus de pilote de ligne et son cabinet de kinésithérapie, et Amiens pour le Cable Park. Le problème des métiers passion est que l’on exerce son métier sans horaires réels. Mais lui, ne voit pas cela comme un problème. Il conseille simplement de faire la part des choses et de recentrer du temps sur sa vie privée, c’est peut-être son secret pour maintenir son rythme et ses nombreuses occupations.

Les riders du wakeboard se retrouvent à Dreuil-lès-Amiens au Cable Park. Ils peuvent profiter de la réouverture de son site depuis le 19 mai, mais doivent respecter de nouvelles consignes sanitaires.

« L’Amiens Cable Park est ouvert depuis la 19 mai ! Profitez du plan d’eau et de la terrasse ! » Crédit vidéo : Gazettesports.

« Le site tourne bien, j’apporte la gestion externe de la société » Matthieu Dècle.

Matthieu Dècle nous révèle qu’il est « en fin de cursus de pilote de ligne, il me manque un dernier diplôme à valider et ensuite la formation sera ensuite complète mais effectivement, le téléski est à Amiens, j’ai la chance d’avoir une équipe sur place au quotidien et qui le gère sur la direction du site tel que Stéphane Luong. Le site tourne bien, j’apporte la gestion externe de la société ».

Le dirigeant, nous explique, « quand la crise sera passée, l’aéronautique va repartir et à ce moment-là je pourrai espérer avoir une place en compagnie. Pour la partie wakeboard, le plus gros du dossier a déjà été fait, le but c’est de faire rallonger la communication déjà faite et faire découvrir sur l’ensemble de la région le wakeboard. On n’est pas encore parfait car on ne le sera jamais, mais on tend à s’améliorer chaque année pour le plaisir des riders et des clients. »

Crédit photos : Gazettesports

Le passionné d’aéronautique a pu faire part de son métier de pilote et de sa reconversion lors d’interventions au sein d’établissements pour expliquer de manière approfondie son métier. Selon lui le processus de « parcours sup » amène beaucoup de questions chez les jeunes et il est important de partager ses expériences. Il veut tout simplement leur dire que l’on peut dans une carrière se recentrer, se réorienter vers une passion, car se lever tous les matins en étant heureux c’est important.

Enfin, quelques conseils donnés par Matthieu Dècle, « Thomas Pesquet est quelqu’un qui pour moi, représente la réussite d’un rêve et surtout le fait que tout est possible. Ce que je dirai à un jeune qui veut changer de voie c’est : ne t’assieds pas sur tes rêves, fais les grandir, n’abandonne pas, essaie de les creuser et donne-toi les moyens d’y arriver et tu y arriveras. On ne peut pas échouer tant que l’on n’a pas essayé ».

Julie Michel

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédit photo : Léandre Leber – Gazettesports.fr

!Signaler

Envoyer un message