Entrepreneuriat : Le Brésil s’invite à Amiens

Arrivée en 2014 dans l’hexagone en provenance du Brésil, Andrea Ansel regrettait de devoir faire parfois plus de 150 kilomètres pour trouver des produits brésiliens. Pour y remédier, elle a fondé avec son mari, Jean-Philippe, « Produits du Brésil » il y a deux ans.

C’est un peu par hasard que le projet est né. « À l’occasion d’un rassemblement à Rouen, on a fait venir une palette de produits brésiliens pour en faire profiter à la communauté. À la fin de la journée, on est reparti avec un carton, le succès fut total » décrit Andrea Ansel. Avant cela, la difficulté de trouver des produits brésiliens en France était grande. « Hormis dans les grandes villes comme Paris ou Marseille, on ne trouve presque pas de produits du Brésil. Durant la Coupe du Monde 2014 et les Jeux Olympiques 2016, certains magasins s’intéressaient au Brésil. Mais depuis cela, plus rien, c’est donc de ce manque qu’est née l’envie de créer Produits du Brésil« .

Une variété en perpétuelle agrandissement

Comme Andrea Ansel le décrit, le Brésil peut accueillir plus de 15 fois la superficie de la France. De fait, il existe une diversité de produits inimaginable : « Des personnes me demandent parfois des produits que je ne connais même pas. Je suis originaire de Sao Paulo, il y a énormément de produits du nord du Brésil dont j’ignore encore l’existence. C’est pour cela qu’on essaye d’ajouter un maximum de produits pour satisfaire la demande de tous les clients » précise l’ancienne professeure d’anglais. En important directement des produits brésiliens, Andrea Ansel et son mari, Jean-Philippe, souhaitent également casser les stéréotypes que les Français peuvent avoir du Brésil : « Le Brésil est si vaste, il y a tant de choses à découvrir ! La plupart des Français ne connaissent que l’aspect carnaval et samba du Brésil, nous sommes là pour faire découvrir toute la richesse des différentes régions brésiliennes« .

Une expansion grandissante, même avec le covid !

En presque deux ans d’existence, l’entreprise a bien grandi. Produits du Brésil est passé d’une palette importée en mai 2019 à près de cinq tonnes de marchandises acheminées chaque mois et distribuées dans 27 pays. « Le transport de la marchandise se fait en bateau depuis le Brésil. Arrivée aux différents ports, la marchandise est ensuite stockée puis envoyée dans plusieurs pays. On ne propose pas encore de produits frais, mais c’est en projet. Avec le temps d’acheminement, c’est difficile de mettre ce système de frais en place. Mais il faut savoir qu’au Brésil, la viande séchée est très consommée, donc on peut en proposer dans notre liste de produits » explique Andrea Ansel. De plus, l’impact du covid n’a pas été négatif pour l’entreprise, qui a vu ses chiffres augmenter : « Pendant le confinement, les gens sont chez eux, alors ils consomment plus. On est l’une des rares firmes à ne pas avoir souffert du covid. Mais même avec ce climat sanitaire particulier, on essaye de maintenir un service client optimal. C’est essentiel de garder un contact avec nos acheteurs dans cette période.« 


Retrouvez le site de Produits du brésil, la page Facebook de Produits du Brésil.
Chaîne YouTube de Recettes du Brésil.
Retrouvez les goûts et couleurs d’Andrea Ansel juste ici !

Arthur Lasseron

!Signaler

Envoyer un message