Entrepreneuriat : Les lunettes de Jess la jouent à domicile

Jessica Poulain vient de lancer son activité d’opticienne à domicile. Originaire de Ham, elle quitte la Normandie et le magasin qu’elle a dirigé pendant dix ans pour prendre le temps de s’adresser à une autre clientèle.

« J’ai eu envie de faire de l’optique à domicile lorsque j’ai vu mes grands-parents devenir de plus en plus dépendants et ne pas avoir assez d’aides dans la santé » explique Jessica Poulain. L’opticienne, passionnée par son métier souhaitait donner un autre sens à son activité en revenant dans la Somme. Ralentir, prendre le temps de conseiller au mieux ses clients, une matinée durant, quand en magasin le temps moyen accordé est de 30 minutes. Jessica se déplace avec sa boutique ambulante, dans un rayon de 50 kilomètres autour d’Amiens et dans le secteur de Ham.

Comme en magasin

Avant de se lancer à son compte, la jeune femme a suivi la formation « 5 jours pour entreprendre » de la CCI au mois de septembre. C’est là que Jessica entend parler des pépinières d’entreprises, et qu’elle installe par la suite son bureau à la pépinière Biolab. Mais pourquoi un bureau lorsqu’on est itinérant ? Eh bien, Jessica s’occupe de l’ensemble du processus : « Quand j’arrive chez un client, il me présente son ordonnance, on choisit une monture, je prends les mesures, que ce soit les écarts pupillaires et les hauteurs pour bien centrer les verres. Je commande le verre pré-taillé aux formes de la lunette, je peaufine ici sur ma meuleuse de finition, puis je monte les verres, j’ajuste, j’ai une petite chaufferette pour ajuster les oreilles, comme chez l’opticien, je fais le tiers payant avec la mutuelle ».

La situation sanitaire a retardé le lancement de son activité, mais le covid-19 ne perturbe pas ses interventions à domicile. Au contraire, le besoin de contact humain n’en est que plus fort. Jessica s’adresse en particulier aux Ehpad et aux personnes en situation de handicap. La notion de service est au cœur de sa démarche : « Un Ehpad m’a appelé au mois de mars, je n’avais pas encore mes agrémentations, il voulait que je vienne pour faire des lunettes d’une dame qui n’en avait pas depuis octobre de l’année dernière, elle a passé Noël sans lunettes, ça ne dérange personne, alors que si elle a besoin d’une grosse correction, elle se retrouve dans le brouillard ».

Retrouvez les réseaux sociaux des Lunettes de Jess en lien : Facebook ; Linkedin ; Instagram

Les goûts et couleurs de Jessica Poulain c’est par ici

Julien Benesteau

!Signaler

Envoyer un message