Entrepreneuriat : L’événementiel 2.0 avec Wad Events

Fondée en 2019, la société d’événementiel Wad Events se démarque par une activité peu répandue dans la région, un mur digital. Explications avec le fondateur de l’entreprise, Cédric Wadoux.

« Tout le monde peut y jouer. N’importe qui à partir de 3 ans peut s’amuser sur le mur« , c’est le constat tiré par Cédric Wadoux, fondateur de la société Wad Events. Avec diverses animations basées sur des outils digitaux comme un mur digital ou encore des casques de réalité augmentée, Wad Events sort du lot des nombreuses sociétés d’événementiel existantes dans les Hauts-de-France. « Le mur digital contient douze programmes de jeux, on peut jouer seul ou en équipe. Selon le mode choisi, la personne va travailler ses réflexes, sa mémoire, sa concentration. » décrit Cédric Wadoux. En plus de proposer des activités divertissantes, le mur digital apporte un aspect thérapeutique, permettant justement de faire travailler certaines parties du cerveau, mais aussi la mobilité : « Le mur permet à des personnes qui en ont besoin de renforcer certaines capacités. On propose également des activités de prévention aux dangers de la drogue et de l’alcool grâce à des lunettes imitant les effets des substances.« 

« Se réinventer constamment »

Dans une période où l’événementiel est en pleine crise, comme de nombreux autres secteurs, il est crucial de « se réinventer constamment » comme le dit Cédric Wadoux. « On travaille de plus en plus avec le service public, même si l’activité est aussi accessible aux particuliers. Le Covid nous a fait stopper la quasi-totalité de notre activité. On est actif pendant les vacances scolaires sur des centres aérés par exemple, mais le reste est à l’arrêt. Alors il faut réfléchir à comment agir pendant cette période afin d’être prêt quand l’activité redémarrera, je l’espère cet été. Dans notre métier, le côté humain est essentiel, sans cela on ne fonctionne pas. » appuie Cédric Wadoux. Dans cet esprit de réinvention, Wad Events sait aussi se diversifier et proposer par exemple une activité de karting éphémère, comprenez par là une piste de karting modulable et déplaçable. Même idée qu’avec le mur, les jeunes peuvent profiter de ces karts (à partir de 9 ans). « Accumuler les activités nous permet de toucher un public de plus en plus large, et c’est essentiel dans ce contexte difficile. » ajoute le chef d’entreprise.




Arthur Lasseron

Crédit photo : Léandre Leber – Dicila.media

!Signaler

Envoyer un message