Entrepreneuriat : Mademoiselle Provence à l’assaut de l’Amérique

Fruit de la collaboration entre Chloé Mortaud, miss France 2009 et la Nordiste Hélène Marceau, la marque de cosmétiques Mademoiselle Provence a posé ses valises à la pépinière Biolab d’Amiens à l’été 2020. La jeune entreprise française part à la conquête du marché américain.

« C’est une rencontre presque par hasard avec Chloé » raconte Hélène Marceau, ancienne de chez l’Oréal, « ça a vite cliqué, on s’est rencontrées à l’été 2016 et on a décidé de travailler ensemble en septembre de la même année ». Deux ans plus tard, la marque Mademoiselle Provence est lancée. Cette « indie brand » ou marque indépendante propose des produits de soins et de beauté pour le corps. La marque, bien que française, se tourne surtout vers l’international, pour ne pas dire les Etats-Unis. C’est d’ailleurs à Miami que la franco-américaine Chloé Mortaud, s’épanouit depuis plusieurs années. L’ancienne miss France est l’égérie de la marque.

« Nous, au-delà de la Provence qui est connue dans le monde entier, raconte Hélène Marceau. On a cette histoire de Chloé qui a été miss France, qui a vécu dans des contes de fées, mais en même temps qui est une self made woman, qui aurait pu surfer sur sa notoriété et qui a tout recommencé à zéro aux Etats-Unis en tant que mannequin. Il y a plein de choses à raconter autour de Chloé et ça, personne ne peut nous le piquer. » Pour développer le storytelling autour de Chloé Mortaud, Mademoiselle Provence fait appel à une agence de communication aux Etats-Unis.

L’incarnation de la marque par une personnalité inspirante est la clé du succès des indies brands selon Hélène Marceau : « Les consommateurs ont cette image, à tort ou à raison, que les grands groupes sont des gens orientés profit, qui ont développé les cosmétiques avec beaucoup de chimie, avec des ingrédients dangereux. Il y a un manque de confiance dans certains grands groupes alors que quand vous allez sur une marque indépendante avec quelqu’un qui est derrière il y a une prime à l’honnêteté de la marque.« 

Les produits de Mademoiselle Provence sont formulés et fabriqués en France. Ce savoir-faire, reconnu outre-Atlantique a permis à Mademoiselle Provence d’entrer chez Target, « l’équivalent de Carrefour aux Etats-Unis ». Une étape importante pour se faire une place sur le marché américain. Mais la route est longue et semée d’embuches comme nous l’explique Hélène : « Aux Etats-Unis il y a la culture du procès, trois jours après être allé chez Target on s’est fait attaquer par un concurrent sur un packaging. Dans ces cas-là soit on va au procès et ça prend beaucoup de temps et d’argent, soit on signe des accords à l’amiable. La plupart des attaques se finissent comme ça. Il faut un peu avoir l’habitude parce que ça nous est arrivé une fois et ça va nous arriver régulièrement. » Freinées par la pandémie en 2020, les entrepreneuses en ont profité pour restructurer leur manière de travailler et développer la vente en ligne.

Vous pouvez retrouver tous les produits de la marque Mademoiselle Provence sur leur site internet.


Julien Benesteau

Crédit Photos Mademoiselle Provence

!Signaler

Envoyer un message