Gastronomie : Bears’Tavern brasse ses bières dans une péniche à Amiens

Des bières faites dans un bateau, vous connaissiez ? C’est le projet atypique d’Arnaud Daumerie, fondateur de la micro-brasserie Bears’Tavern, à Amiens.

Vous avez peut-être déjà remarqué cette péniche amarrée le long de la Somme. Figurez-vous qu’elle n’est pas à l’abandon, et loin de là. En 2018, Arnaud Daumerie s’est lancé le défi fou d’aménager une péniche pour y faire une brasserie. L’idée ne vient pas de nulle part : « C’est un mélange de passions. Une première passion qui est la micro-brasserie, et la deuxième, le bateau. Je cherchais à développer mon activité, il faut savoir qu’au début j’ai commencé dans mon jardin. Je voulais quelque chose d’un peu plus grand. Je ne trouvais pas où m’installer, et j’ai eu le déclic de m’installer dans une péniche après une nuit dans une péniche-gîte. » Depuis septembre 2020, et après plusieurs mois d’aménagement, la Bears’Tavern met les voiles sur le quai Charles Tellier, à Amiens.

Le logo est composé de cinq ours, emblème de la micro-brasserie.

Des recettes toutes plus originales, et locales

Avec plus de 90m², l’espace brassage de la péniche accueille les différentes cuves nécessaires à la création des bières. Ce sont chaque mois près de 900 litres de bière qui sortent du bateau sous différents formats, et avec différents goûts : « Je travaille sur un format 33cL et un autre format 75cL. J’essaye de m’évader des bières classiques blondes, ambrées, blanches. Je ne vais pas faire non plus des trucs de fous du style une bière à la pizza. Il faut être créatif mais accessible à tout le monde. Il y a de l’ambrée aux noisettes, de la blonde au gingembre, une blanche parfumée au citron. J’ai aussi une stout chocolat-framboises, plus légère, plus fraîche par le côté acidulé des framboises. » détaille le brasseur. La particularité de ses bières réside en une envie d’ajouter une touche locale. « La bière fermente une troisième fois avec du miel. Petit clin d’œil à l’ours. C’est un resucrage ultra local puisque les ruches sont dans Amiens. Cette étape supplémentaire va apporter de la pétillance à la bière, en plus d’un goût unique.« 

Deux grandes cuves de 650L servent à laisser fermenter la bière.

Un enjeu environnemental central

C’est aussi une des pierres angulaires du projet, le souci de l’environnement. « L’environnement, c’est quelque chose qui me tient à cœur. Par exemple dans le processus pour faire la bière, l’eau utilisée n’est pas gâchée. Elle est réutilisée au début du processus, ou pour refroidir les machines. J’ai également mis le système de consigne en place pour les bouteilles. Les gens me rapportent les bouteilles, elles sont ensuite nettoyées et remises en service. Ce sont des petits gestes qui comptent » ajoute Arnaud Daumerie. En lançant son activité en septembre 2020 dans la péniche, les effets du covid n’auront pas vraiment impactés les ventes, même si la fermeture des bars et restaurants limite Arnaud Daumerie dans son champ d’action. « Je n’ai pas eu le débit qui était attendu, mais j’ai quand même eu une croissance en passant de chez moi à la péniche. Je dois donc chercher d’autres points de vente fixes que les classiques bars et restaurants. » Le brasseur précise également avoir ouvert une cagnotte pour soutenir ces bars et restaurants qui subissent de plein fouet cette crise. En reversant 5% de ses ventes à ses établissements partenaires, Arnaud Daumerie veut « aider à sa manière ».

La Bears’Tavern est ouverte les mardi, vendredi et samedi, de 16h à 19h en retrait directement à la péniche (quai Charles Tellier). Vous pouvez également vous faire livrer si vous habitez Amiens Métropole.

Retrouvez Arnaud Daumerie et la Bears’Tavern sur Instagram et Facebook.



Arthur Lasseron

Crédit photo : Arthur Lasseron – Dicila.media

!Signaler

Envoyer un message