Gastronomie : Fondez pour la Ferme !

Bien installé dans le cœur d’Amiens à deux pas du Coliseum, depuis 25 ans, le restaurant La Ferme se renouvelle pour garder le lien avec ses clients.

Romuald Allais a repris La Ferme avec sa femme il y a 20 ans, « le 1er janvier 2001 ». Un restaurant qu’il fréquentait régulièrement avant de reprendre l’affaire, « c’était déjà la Ferme, c’était déjà la cuisine au formage, j’y ai rajouté ma pâte perso, j’ai refait la décoration, la carte, tout en gardant le fil rouge qui est la cuisine au fromage ». Le couple s’est lancé dans l’aventure sans expérience dans la restauration. Romuald confie alors avoir appris son métier sur le tas, « avant j’ai fait barman à Saint Leu, c’est une belle école, ça aide ».

Fondue hiver comme été

Si la saison phare de La Ferme est sans surprise l’hiver, il est tout à fait possible d’apprécier une fondue l’été. Romuald raconte que « je me souviendrais toute ma vie de clients qui ont mangé une fondue, il faisait 30 degrés dehors, ils étaient en terrasse ! ». L’idée est de s’adapter aux demandes des clients et ça marche ! De telle sorte que le restaurant est connu et reconnu, « quand on a envie d’une fondue ou d’une tartiflette, on sait où aller » ajoute-t-il. Malgré son succès, La Ferme ne compte pas s’agrandir, «il s’avère qu’on ne peut pas être au four et au moulin, moi je suis quelqu’un qui a besoin d’être présent dans son entreprise et je me rends compte que les clients aiment ça » admet le nouveau président d’Amiens Métropole Natation.

Savoir s’adapter à l’époque

Pour maintenir son activité dans le respect des règles sanitaires, le restaurant a su très vite s’adapter en proposant une carte pour la vente à emporter dès le premier confinement. Une idée qui trottait déjà dans la tête de cet ancien Spartiates, « on avait déjà anticipé le fait de travailler avec des plateformes comme Deliveroo ou Uber eats, parce que je m’étais posé la question : si le client ne vient pas ? Il faut venir à lui, cette question là je me la suis posé quand Amiens a décidé de refaire tout le centre-ville. ». Pour lui, cette évolution dans la manière de consommer va s’accélérer, « demain, la restauration va changer, c’est obligatoire, il y a trop de gens qui ont pris l’habitude de commander au bureau ou de réduire leur temps de pause ». Si cette tendance venait à se confirmer, Romuald se dit prêt. Pour faire fondre ses clients il n’hésite pas à se mettre en scène sur les réseaux sociaux afin de promouvoir ses nouvelles créations.

Une raclette pendant le confinement ? C’est possible

Le restaurant qui avait déjà « suivi la tendance du burger » a cette fois-ci pris les devants en proposant une Box fondue et une Box Raclette. Le concept est simple, nous explique-t-il : « je propose l’appareil à raclette, tout est prêt, le client n’a rien à faire, il suffit d’aller brancher son appareil, le fromage est coupé, les pommes de terre sont à réchauffer un petit peu selon l’heure à laquelle on mange, il a sa charcuterie, je récupère juste l’appareil derrière ». Même le couvre-feu n’empêche pas le fromage de garnir les assiettes, puisqu’il est possible de se faire livrer à domicile. Une occasion pour Romuald de « retrouver du lien social ».

La Ferme : 2 Rue Robert Pierre, 80000 Amiens

Retrouvez les Goûts et les couleurs de Romuald ici

Julien Benesteau

crédit photo : Léandre Leber

!Signaler

Envoyer un message