Cinéma : « Les garçons et Guillaume à table » de Guillaume Gallienne (Critique)

C’est avec un film autobiographique, que Guillaume Gallienne a fait son entrée dans le monde de la réalisation. Mêlant le rire et la prise de conscience, l’acteur reconnu, il a réalisé une adaptation de son One-man show, qui plaît ou déplaît mais ne laisse pas insensible.

Soyons nous-même sans se soucier des autres. Un hymne à l’acceptation de soi et à l’arrêt de la stigmatisation. C’est ce que représente pour moi, le film « Les garçons et Guillaume à table » de Guillaume Gallienne.

L’histoire : Ce film raconte l’histoire d’un homme considéré homosexuel par sa famille depuis sa plus tendre enfance. Guillaume est depuis tout petit, un fils à maman et il se comble en l’imitant espérant un jour pouvoir être « tout comme ma mère ». Ce qui ne déplaît pas à la principale concernée, qui entrevoit en son fils, la fille qu’elle n’a jamais eue. Dans une société où le football régit les hommes et les disciplines d’art, les femmes. Le jeune homme qui s’amusait à faire des représentations privées dans sa chambre de « Sissy, l’impératrice » était considéré trop efféminé pour un garçon et devait inévitablement être attiré par ces derniers selon sa famille. Un film qui décrit la manière dont Guillaume devra se battre pour faire son coming out hétéro…

« Le premier souvenir que j’ai de ma mère c’est quand j’avais quatre ou cinq ans. Elle nous appelle, mes deux frères et moi, pour le dîner en disant : « Les garçons et Guillaume, à table ! » et la dernière fois que je lui ai parlé au téléphone, elle raccroche en me disant : « Je t’embrasse ma chérie » ; eh bien disons qu’entre ces deux phrases, il y a quelques malentendus. » Synopsis

Mon avis : Les garçons et Guillaume à table, ça passe ou ça casse ! Pour ma part, c’est un véritable coup de cœur. N’étant pas une férue de films français, je me suis étonnée à m’attacher au personnage de Guillaume et des femmes de sa vie. Hilarant, innovateur, étonnant, touchant, sur un sujet sulfureux : L’homosexualité ou plutôt la féminité chez l’homme ! On sent que le réalisateur a cherché à transmettre une réflexion sur l’être et le paraître dans notre société qui ne juge que par ce qu’elle voit.

La mère de Gallienne: «Tu sais qu’il y en a plein qui vivent très heureux? «. Guillaume Gallienne: «Plein de quoi?» Sa mère: «Tant que tu n’as pas essayé tu ne peux pas savoir…»

Extrait du film

Ce film n’a rien avoir avec les autres, il mélange le théâtre au cinéma, la musique classique et le rock, l’humour et la sensibilité, l’amour idéalisé et le sexe trivial. Il bouscule les codes, jusque dans sa réalisation « technique » mettant à mal un grand nombre des règles du 7ème art alternant sans pudeur, flashbacks, flash-forwards, feux de la rampe, gros plans…

Quand vous vivrez au moins ces deux moments : la scène de la piscine sur la chanson « Don’t leave me now » de Supertramp et la scène de la leçon d’équitation sur « L’Ouverture de Tannhäuser » de Richard Wagner, je vous mets au défi à ces moments, de ne pas avoir vos bras parcourus de frissons et votre cœur qui bat à cent à l’heure. À ces moments-là, les images, le jeu de l’acteur, la voix du conteur, la puissance des musiques forment un ensemble d’une force et d’une beauté exaltantes propre à vous faire décoller.

Les garçons et Guillaume à table !

Genre : Comédie
Date de sortie : 20 novembre 2013
Durée : 1h27 mn
Réalisé par : Guillaume Gallienne
Acteurs :Guillaume Gallienne , André Marcon , Françoise Fabian
Distributeur : Gaumont Distribution
Pays de production : France, Belgique

!Signaler

Envoyer un message