Société : Une réouverture des terrasses tant attendue à Amiens !

C’est un événement vécu comme une libération à Amiens. Ce matin, plusieurs terrasses ont à nouveau servi des clients, une première depuis plus de six mois.

Ils étaient quelques-uns, les pionniers de la réouverture ce matin, devant le bar « Le Kent », rue de Noyon. Malgré une fine pluie qui envahissait le ciel amiénois au fil de la matinée, ces fidèles des terrasses n’auraient manqué ce rendez-vous pour rien au monde. « C’est une impression d’avoir à nouveau des libertés, de revivre tout simplement ! La pluie, on s’en fout (sic), ça reste un moment de bonheur unique. » déclarait Angélique, fidèle du Kent. Même constat chez Vincent juste à côté, « La pluie ce n’est rien, qu’il fasse beau, qu’il pleuve, qu’il vente, on profite.»

C’est le retour progressif à la vie normale, une liberté qui est tout de même contrôlée. Pour l’heure, les terrasses ne peuvent rouvrir qu’en respectant une jauge de 50% de la capacité totale, avec des tables de 6 personnes maximum, et en appliquant une distance réglementaire entre chaque tablée. La réouverture complète des terrasses est prévue pour la deuxième grande étape du déconfinement, le 9 juin prochain. Mais quand bien même, consommer un simple café suffit à redonner le sourire à Angélique : « C’est une journée un peu magique. Je suis même contente de reprendre le travail en présentiel ! »

Qui aurait cru qu’il aurait fallu attendre plus de six mois avant de pouvoir boire un café en terrasse ?

Un virus toujours présent

Même si cette réouverture peut-être vécue comme un retour à la vie normale, il ne faut pas oublier que le Covid existe toujours, et qu’aujourd’hui, plus de 4.000 personnes sont encore en réanimation en France. « C’est super de voir les terrasses rouvrir, de pouvoir bénéficier d’un vaccin, mais il ne faut pas oublier les gestes de sécurité. Il faut vivre avec ce virus malheureusement. Les gens doivent continuer à porter le masque, entre deux vapotages, entre deux bouchées de croissant. » déplore Béatrice, soignante à l’hôpital Philippe Pinel, à Amiens. Malgré cette situation, la soignante savourait ce matin son café, avant de retrouver ses collègues « Je viens d’habitude tous les mercredis boire un petit café, je me suis dit que ce serait une occasion géniale. »

En plus des terrasses, ce mercredi 19 mai est marqué par la réouverture des commerces non essentiels, des cinémas, ou encore des musées et expositions. Chaque établissement doit respecter un protocole précis. Les cinémas par exemple ne peuvent remplir leurs salles qu’à 35% de leur capacité maximum. Le couvre-feu est quant à lui décalé à 21 heures.




Arthur Lasseron

Propos recueillis par Léandre Leber

Crédit photos : Léandre Leber – Dicila.media

!Signaler

Envoyer un message