Tourisme : Au jardin sur l’eau, une maison d’hôtes au cœur des hortillonnages

Une ancienne maison maraichère, au beau milieu du marais, c’est le cadre choisi par Isabelle et Christophe pour accueillir leurs clients dans leur maison d’hôtes.

Isabelle Brousse et son mari Christophe ont acheté cette propriété en 2015. Cette Amiénoise a eu « un coup de foudre pour une maison d’hôtes à 42 ans ». Résolue à passer du rêve à la réalité, Isabelle profite d’une restructuration dans son ancien emploi pour se lancer. Il ne restait plus qu’à trouver le lieu idéal. C’est finalement une maison maraichère vieille de plus de 100 ans qui séduira le couple. Après des années de travaux de réhabilitation et d’aménagement, quatre chambres d’hôtes ont ouvert leurs portes depuis deux ans.

Une terre riche

Cette maison au cœur des hortillonnages, sonne comme un retour aux sources pour Isabelle. Petite, elle « se baignait dans les étangs des hortillonnages » et une partie de sa famille vie toujours dans le marais. La maison est entouré d’un hectare 1/2 de terrain, dont plus de la moitié est exploité par le maraicher, Daniel Parmentier. Sur ce terrain on trouve un verger d’une soixantaine d’arbres fruitiers : pommiers, poiriers, cerises, pruniers, mais aussi un noisetier et un noyer. En période de récolte, les pommes sont si abondantes, que les visiteurs peuvent allégrement se servir. Les clients ont également la possibilité de demander un panier de légumes à Daniel Parmentier.

S’il y a mainte et mainte occupations à Amiens et ses alentours, les visiteurs peuvent aussi prendre le temps de se poser dans le jardin. Derrière la maison, on trouve un coin hamac et des chaises à l’ombre des arbres. Un canoë est mis à disposition des clients, qui peuvent librement naviguer dans les rieux alentours et sur la Somme. Et pour se déplacer facilement sur le chemin de halage, Isabelle et Christophe vous prêtent des vélos.

Le matin, Isabelle vous propose un petit déjeuner local. Miel des hortillonnages, confiture maison avec les fruits du jardin, yaourt de Saint-Fuscien, de la tomme d’Esprit Fermier « et puis salade de fruits frais évidemment, les gens adorent ». Etre hôte c’est avant tout une histoire de partage et de rencontre. « On fait plein de connaissances, même l’hiver ! On se retrouve, on boit une tisane et puis on raconte nos vies ».


Julien Benesteau

!Signaler

Envoyer un message