TOURISME : Le circuit du zoo d’Amiens

pen

Si un circuit fléché est à suivre impérativement et que le masque est obligatoire dès 11 ans, la visite du zoo d’Amiens Métropole permet d’admirer tout l’été ses animaux, comme les tigres arrivés à l’automne dernier. Mais aussi de respirer à pleins poumons à deux pas du centre-ville d’Amiens.

Près de 500 animaux, issus de 112 espèces, se côtoient sur les 7 hectares du parc zoologique, situé Esplanade de la Hotoie, à Amiens. Après un printemps passé au calme, confinement oblige, le 2 juin le zoo a pu rouvrir ses grilles aux visiteurs. « On attendait ce jour-là avec une impatience folle » raconte Pierre Bouthors, chargé de communication du zoo, lyrique et intarissable. « On l’avait laissé à la fin de l’hiver avec les arbres encore sans feuilles, comme un grand jardin botanique sans âme. Et on a ensuite vu ce printemps ensoleillé, les fleurs jaillir, ça grouillait d’animaux, une vraie île de biodiversité mais avec la grande frustration de ne pas pouvoir le partager… ». Mais à la mi-mai, la bonne nouvelle est arrivée. « On allait pouvoir rouvrir le 2 juin. Il s’ensuivit  « une période d’effervescence et un branle-bas de combat pour se conformer aux règles sanitaires et pour pouvoir partager enfin ce bonheur ».

Pierre Bouthors

Circuit de visite et masques obligatoires

Visiter un zoo avec un masque et en suivant les flèches, n’est-ce pas trop contraignant ? « Les mesures ont été plutôt bien comprises, même si le port du masque peut être pénible, surtout quand il fait chaud. Quant aucircuit de visite qu’il a fallu mettre en place, pour éviter que les gens se croisent, on s’est rendu compte que les visiteurs adoraient ça, car ils ont l’impression de ne rien rater » constate le Monsieur Communication du site. « En plus, dans le projet de rénovation et d’extension du parc, il y a un circuit de visite ». Le zoo d’Amiens Métropole a donc de ce point de vue gagné du temps à cause de la crise sanitaire. Et notre petit doigt nous dit que « des petits chemins secondaires », des chemins de traverse, devraient être conservés.

Venir le matin à l’ouverture ou en fin de journée

En attendant, l’attraction du moment, c’est la présence des deux tigres de Sumatra. Arrivés dans le cadre d’un programme d’élevage à la fin novembre, ils ont eu droit à une acclimatation en douceur à leur nouvel environnement amiénois, avec de fait seulement trois mois d’ouverture du zoo depuis leur arrivée. Ménya vient d’un parc anglais du Yorkshire, Tilak lui est né dans un parc du Berry. En attendant qu’ils fassent des petits, ils ont eu le temps de faire connaissance (lire ci-dessous). Pour les observer, dans leur enclos de 1700 m², il faut tomber au bon moment. Justement, « les meilleurs moments pour visiter le parc zoologique, c’est le matin peu après l’ouverture à 10 heure ou alors en fin de journée, vers 17 heure » conseille Pierre Bouthors. « Surtout quand il fait chaud car beaucoup d’animaux font la sieste à l’ombre, cachés du public et elle tombe en plein dans l’heure de pointe pour les visites, autour de 15 heure ».

Ménya femelle tigre

Une autre naissance

Moins prisés que les tigres, le chien des buissons, sorte de joli teckel à tête d’ours. Une espèce de canidés menacée, qui vit en meute en Guyane, dans la forêt amazonienne et dont le zoo d’Amiens se félicite d’avoir enregistré une naissance pendant le confinement. « Un mâle, né le 2 mai. Il se balade à présent derrière ses parents. Ils essaient de le porter car il a l’air fatigué, mais il est déjà quasiment aussi lourd qu’eux ! C’est trop mignon » s’amuse le chargé de communication.

Bébé chien des buissons

A cause du confinement et des restrictions sanitaires, plusieurs rendez-vous prévus cet été au parc zoologique ont été annulés. L’ouverture d’un restaurant au Pavillon Bleu ainsi que d’un vivarium pour amphibiens et reptiles a été repoussée. « Mais on a conservé des animations, comme celles du mercredi matin : les visites des coulisses, qui permettent de découvrir le fonctionnement du zoo. Une pour les jeunes enfants et l’autre pour les ados, un peu plus technique ». Les visiteurs peuvent aussi librement suivre un parcours qui permet de comparer nos capacités avec celles des animaux. « Exemple : pour retenir sa respiration, pour le saut ou le fait d’être furtif. On s’étonne souvent à quel point l’animal surclasse l’Homme » souligne, songeur, Pierre Bouthors.

Vincent Delorme et Léandre Leber
Photos : Elie Leber – Dicilà

Tarifs d’entrée du parc zoologique d’Amiens Métropole
16 ans et + : 7,50 €
1 adulte + 1 jeune : 10,50 €
De 3 à 15 ans : 4,50 €
Et possibilités de nombreux tarifs réduits : lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi etc.

!Signaler

Envoyer un message