Tourisme : Saint-Leu, un quartier méconnu

On connaît tous l’ambiance festive de la place du Don, le quai Bélu illuminé, sans oublier l’Homme sur la bouée au milieu de Somme : Saint-Leu est le quartier le plus touristique d’Amiens. Derrière les lieux les plus fréquentés de ce coin de Paradis, se dévoilent des rues qui n’ont pas encore livré tous leurs secrets. Balade insolite dans le quartier le plus méconnu d’Amiens.

Saint-Leu est un quartier historique ayant joué un rôle primordial dans le développement d’Amiens, depuis l’Antiquité au moins puisqu’on sait que la Via Agrippa, reliant Lyon à Boulogne, passait par là. Son nom, ce quartier l’a hérité d’un évêque de Sens exilé par le roi Clotaire II au VII ème siècle et qui a converti une partie de la population du Vimeu ; il se nommait Saint-Loup, devenant en picard… Saint-Leu. L’église de la paroisse Saint-Leu porte aussi le nom de cet évêque. Il s’agit du plus vieil édifice religieux d’Amiens encore présent, après la Cathédrale. Reconstruite au XV ème siècle, elle possède des caractéristiques singulières : de type halle (trois nefs de mêmes largeur et hauteur), elle possède des voutes en bois et des personnages animent plusieurs poutres. Au fil des siècles, l’église Saint-Leu vécut les soubresauts de son histoire et de celle de la ville. En 1581, au matin de Pâques, le toit du clocher s’effondra à cause d’une tempête, tuant 68 personnes. Durant la Révolution, l’armée l’occupa et l’utilisa comme magasin de fourrage. Insolite, cette église l’est par son tracé qui dut composer avec l’aspect fluvial caractéristique du quartier.

Un quartier au fil de l’eau

Les canaux de la Somme lui ont valu le surnom de « Petite Venise du Nord » par le roi de France Saint-Louis. Ces passages sur lesquels les habitants d’autrefois voguaient sont l’atout de Saint-Leu, et ce depuis le Moyen-Âge au moins. En effet, l’évêque d’Amiens possédait le fleuve de la Somme de Camon à Montières, imposant des droits de péage à quiconque souhaitait traverser la ville en bateau. Les moulins, appartenant aussi à l’évêque qui les louaient, étaient une manne pécuniaire non négligeable qui fut sans aucun doute l’un des moyens financiers pour construire la plus belle des Cathédrales. Les drapiers utilisèrent la force motrice de l’eau pour faire fonctionner les moulins et produire quantité de tissus, dont la couleur bleue procurée par la waide (ou guède) fit la richesse économique d’Amiens pendant longtemps au Moyen-Âge. Deux de ces moulins existent encore ; ils portent les noms de Passe-Avant et Passe-Arrière et le nom de la rue des Becquerelles rappelle l’une des appellations d’un autre moulin, celui-là disparu.

Les habitants de Saint-Leu

Quartier populaire, Saint-Leu vit de nombreux habitants y loger. Acteurs économiques, ils permirent à la ville de se développer. À commencer par les drapiers développant le Bleu d’Amiens. Les tisserands du XIX ème siècle furent aussi des Amiénois très actifs. Le quartier possède de nombreuses anciennes usines dont le Patrimoine est encore debout aujourd’hui. Les hortillons furent aussi l’un des maillons essentiels de la vie du quartier Saint-Leu. En témoigne l’image présente sur le front d’un ancien atelier à bateaux, longeant le pont de la Dodane et la rue Motte. Le Marché sur l’Eau, événement incontournable d’Amiens, changea de place, passant de l’emplacement de l’actuelle place du Don à la place Parmentier, aménagée au XIX ème siècle là où se trouvait le quartier des Bondes, détruit pour l’occasion. Les hortillonnages étant à proximité, les maraîchers passaient sous le pont du Cange pour proposer leurs productions aux Amiénois. Quartier historique au Patrimoine varié, Saint-Leu est l’une des pierres angulaires de l’Histoire d’Amiens par ses habitants qui ont contribué à l’essor économique de la ville et par son Patrimoine si riche. Ses canaux, ses rues pittoresques, ses surprises à chaque instant en font l’un des lieux les plus aimés de la cité. Lafleur, l’Homme sur la bouée, la Femme à la robe rouge, l’Homme à la chemise verte sans oublier les archers qui y exerçaient leur métier peuplent le quartier le plus célèbre d’Amiens mais sans aucun doute… le plus méconnu !



Mathieu Zanetti

Crédit photo : dicila.media

!Signaler

Envoyer un message